google.com, pub-4611656155510097 , DIRECT, f08c47fec0942fa0 ARGUMENTAIRE THME DE L'ANNEE 15-16

ARGUMENTAIRE THME DE L'ANNEE 15-16

August 2, 2015

THEME DE L’ANNE PASTORALE 2015-2016

« LA FAMILLE, LIEU QUI EDUQUE A LA FOI ET AUX VALEURS »

ARGUMENTAIRE

 

 

Introduction

Le Centre Diocésain de Pastorale poursuit le thème qui s’étale sur 3  ans dont l’année pastorale 2014-2015 a été la première de sa réalisation. Au cours de cette première année l’accent a été mis sur la sacramentalité du mariage et la vie consacrée. Les différentes commissions diocésaines, les mouvements et groupes à charisme propre ont travaillé sur le mariage. Plusieurs Congrégations ont réfléchi sur la vie consacrée.

Pour cette année pastorale 2015-2016, notre Diocèse poursuit la réalisation du même thème intitulé « famille, lieu qui éduque à la foi et aux valeurs ». Ce thème coïncide avec l’ouverture de l’année de la Miséricorde comme l’indique la bulle d’indiction du jubilé extraordinaire de la Miséricorde « Misericordiae Vultus ». La porte s’ouvrira et quiconque entrera pourra faire l’expérience de l’amour de Dieu qui console, pardonne et donne l’espérance. Chacun(e) aura l’occasion de vivre ces grâces au sein de sa propre famille.

 

1. Motivation du thème

« Dans tous les foyers, on fait l’expérience d’ombres et de la lumière, de défis exaltants, mais parfois aussi d’épreuves dramatiques. L’obscurité se fait encore plus épaisse, jusqu’à devenir ténèbres, lorsque le mal et le péché s’insinuent au cœur même de la famille » (Message aux familles du synode des Evêques 18/10/2014)

La foi étant don de Dieu, fait au baptême, elle n’est pas transmissible d’une manière automatique de parents à enfants, malgré tous les efforts, les meilleures manières de faire. Dieu seul donne la foi. Les parents, les éducateurs par contre peuvent et doivent créer les conditions pour que la foi reçue au baptême se développe, grandisse, s’épanouisse, mais la foi a un côté personnel et personne ne peut contraindre quelqu’un à croire. La liberté de chacun est en jeu. Mais les conditions créées sont importantes pour que la foi se développe.

Benoît XVI disait ceci à Madrid : « Transmettre la foi à ses enfants, est une responsabilité que les parents ne peuvent oublier, négliger ou déléguer totalement ». Il ajoute aussi : «  Bien que personne ne puisse répondre pour quelqu’un d’autre, les parents chrétiens sont cependant appelés à donner un témoignage crédible de leur foi et de leur espérance chrétiennes ». Dans le catéchisme de l’Eglise Catholique : « la famille chrétienne est appelée EGLISE DOMESTIQUE parce qu’elle manifeste  et révèle la nature de l’Eglise comme famille de Dieu, qui est d’être COMMUNION et FAMILLE. Chacun de ses membres, selon son rôle propre, exerce le sacerdoce baptismal, contribuant à faire de la famille une communauté de grâce et de prière, une école de vertus humaines et chrétiennes, le lieu de la première annonce de la foi aux enfants… « Comme une mère apprend à ses enfants à parler, et par là même à comprendre et à communiquer, l’Eglise, notre mère nous apprend le langage de la foi pour nous introduire dans l’intelligence et la vie de la foi… Les parents, participants de la paternité divine, sont les premiers responsables de l’éducation de leurs enfants et les premiers à leur annoncer la foi. Ils ont le devoir d’aimer et de respecter leurs enfants comme personnes et comme fils de Dieu… En particulier, ils ont pour mission de les éduquer à la foi chrétienne ».

La famille aujourd’hui est non seulement objet d’évangélisation, mais aussi sujet premier de l’annonce de la Bonne Nouvelle du Christ dans le monde. Par conséquent, la compréhension et l’actualisation permanente de l’évangile de la famille, que l’Esprit suggère à l’Eglise, sont nécessaires.

C’est surtout par l’éducation des enfants que la famille remplit sa mission d’annoncer l’Evangile. Par la parole et par l’exemple, dans les rapports et les choix quotidiens, et par leurs gestes et leurs signes concrets, les parents initient leurs enfants à la liberté authentique qui s’exerce dans le don total de soi et ils cultivent en eux le respect d’autrui, le sens de la justice, l’accueil bienveillant, le dialogue, le service généreux, la solidarité et toutes les autres valeurs qui aident à vivre la vie comme un don.

L’action éducative des parents chrétiens doit servir la foi des enfants et les aider à répondre à la vocation qu’ils reçoivent de Dieu. Il entre aussi dans la mission éducative des parents d’enseigner à leurs enfants le vrai sens de la souffrance et de la mort et d’en témoigner auprès d’eux : ils le pourront s’ils savent être attentifs à toutes les souffrances qu’ils rencontrent autour d’eux et, avant, s’ils savent, dans leur milieu familial, se montrer concrètement proches des malades et des personnes âgées, les assister et partager avec eux.

 

2. Objectif pour l’année 2015-5016

2.1. Objectifs généraux

  1. Faire comprendre aux époux et aux membres des familles élargies le rôle qu’ils ont à jouer pour aider les enfants à connaître Dieu, l’aimer, chercher à le rencontrer régulièrement dans la prière, les sacrements et dans le frère et sœur créé à son image. Que les enfants découvrent en Jésus leur ami et modèle à suivre. (Cfr famille de Nazareth)

 

  1. Aider les familles à devenir des véritables lieux où se cultivent les valeurs chrétiennes et morales afin d’aider les enfants d’y grandir en faisant de ces valeurs leur véritable ligne de conduite.

 

2.2. Objectifs spécifiques

  1. Renforcer les activités des CEVB, de la pastorale des familles et mariage ainsi que celles des mouvements d’actions catholiques consistant à l’encadrement des groupes et des jeunes ;

  2. Organiser les catéchèses et les activités au niveau des paroisses et des communautés sur la présentation des valeurs que les enfants doivent suivre ;

  3. Insister par les sermons les messages au téléphone, à l’Internet (réseaux sociaux) à la radio et télévision sur le fait que les parents doivent trouver le temps de prier le matin, le soir et dans d’autres circonstances avec les enfants. Habituer les enfants à la prière, aux sacrements et à l’examen de conscience ;

  4. Renforcer les cours de religion et d’éducation civique et morale dans les écoles catholiques en veillant sur le recyclage et la bonne formation des enseignants titulaires de ces cours ;

  5. Accompagner les mouvements et groupes des jeunes dans leurs activités (ré »collections, retraites, réunions) afin de veiller sur les messages véhiculés ;

  6. L’implication des prêtres, religieux et religieuses dans cet accompagnement.

  7. Redynamiser les familles à s’engager dans l’éducation des enfants et jeunes comme signe de confiance et d’espérance, de courage et de l’engagement stable et fidèle, ceux-ci étant les parents de demain.

  8. Encourager les parents à respecter les droits de l’enfant et à s’engager comme des époux courageux et remplis de sagesse, source d’une famille africaine stable.

 

Conclusion

Tous les parents, tous les éducateurs ont à transmettre des valeurs, et ils le font mais les chrétiens ont par-dessus cela à dire Jésus-Christ. Nous avons sans doute trop voulu transmettre des valeurs et pas assez proclamer Jésus-Christ, pas seulement en le disant, mais en vivant cette proclamation. C’est Jésus-Christ que nous devons faire connaître et de là découlera une manière de vivre. C’est d’abord une personne que nous devons faire connaître.

Lorsque nous avons fait ce qu’il faut, nous ne devons jamais désespérer, nous avons fait notre devoir. Il peut y avoir une acceptation puis un rejet, mais ce qui été semé n’est jamais perdu.

Le Pape François nous propose de méditer cette parole du Christ tirée de l’Apocalypse 3,20 : « Voici que je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je prendrai mon repas avec lui et lui avec moi ». Comme il le faisait durant ses pérégrinations sur les routes de la terre Sainte, entrant dans les maisons des villages, Jésus continue à passer aussi aujourd’hui par les rues de nos villes. Nous devons accueillir sa Bonne Nouvelle du salut pour nos familles.

 

Le Directeur du Centre de Pastoral Lindonge

Abbé Charles KOMBE

 

 télécharger pdf

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

COMMUNIQUE NÉCROLOGIQUE

November 4, 2019

1/10