google.com, pub-4611656155510097 , DIRECT, f08c47fec0942fa0 Homélie de Son Excellence Monseigneur Fridolin AMBONGO BESUNGU, Archevêque Métropolitain de Kinshasa à la messe D’enterrement M. Etienne Tshisekedi wa Mulumba,

Homélie de Son Excellence Monseigneur Fridolin AMBONGO BESUNGU, Archevêque Métropolitain de Kinshasa à la messe D’enterrement M. Etienne Tshisekedi wa Mulumba,

Homélie de Son Excellence Monseigneur Fridolin AMBONGO BESUNGU, Archevêque Métropolitain de Kinshasa à la messe D’enterrement M. Etienne  Tshisekedi wa Mulumba,

 

Le samedi 1er juin 2019 au Stade des Martyrs

 

 

Textes :

Première lecture : Sagesse 3, 1-9

Evangile : Mt 10, 28-30

 

Excellence Monsieur Le Président de la R.D. Congo et Madame,

Excellences Messieurs les Chefs d’Etats présents à Kinshasa en ces jours à l’occasion de ces funérailles,

Excellence Monsieur le Premier Ministre et Chef du Gouvernement,

Excellence Monseigneur le Nonce Apostolique,

Excellence Monsieur le Gouverneur de la Ville de Kinshasa,

Excellences Messeigneurs les Archevêques et Evêques,

Mesdames et Messieurs les autorités Diplomatiques, Politiques, Civiles, Militaires et Policières dans le respect de vos rangs et titres,

Chers Membres de la famille Tshisekedi,

Frères et Sœurs dans le Seigneur,

 

  1.  Il est des événements qui valent toutes les paroles. Il est des événements qui constituent en eux-mêmes un message pour ceux qui en sont les témoins. Nous sommes aujourd’hui témoins de la reconnaissance que tout un peuple exprime à Monsieur Etienne TSHISEKEDI, désormais Héros national, que Dieu a arraché à son affection.  

  2. En effet, le 01 février 2017, alors que les regards de tous les Congolais étaient tournés vers le Centre Interdiocésain où se poursuivaient les négociations des « arrangements particuliers » de l’Accord « de la Saint Sylvestre », Le Maître de la vie a voulu rappeler à Lui Monsieur Etienne Tshisekedi juste  au moment où la nation comptait énormément sur lui pour la mise en application de cet Accord. C’était à la veille d’un important rendez-vous de la Présidence de la CENCO avec lui à Bruxelles, le 02 février 2017. Mais Dieu en a décidé autrement. Que son nom soit à jamais loué.

  3. Comme nous pouvons le constater, ses souvenirs sont profonds dans les cœurs des Congolais. Les deux années d’attente de son inhumation n’ont pas diminué la détermination et l’affection du peuple congolais pour lequel il s’est battu toute sa vie.  

  4. La parole de Dieu de ce jour nous rassure et nous console. Dans la première lecture, il est clairement indiqué que « Les âmes des justes sont dans la main de Dieu. Et nul tourment ne les atteindra (…) ». Dieu en effet les a mis à l'épreuve et il les a trouvés dignes de lui;  comme l'or au creuset, il les a éprouvés, comme un parfait holocauste, il les a agréés » (Sg 3, 1.5-6). Mais, c’est quoi être juste ?

  • C’est refuser la corruption et tout se qui écrase les faibles ;

  • c’est renoncer à soi pour servir les autres. Rappelons-nous ici la devise de celui qui nous rassemble aujourd’hui : le peuple d’abord.

  • C’est finalement rester fidèle à Dieu au-delà des dures épreuves comme dit le livre de la Sagesse : « Dieu les a mis à épreuve et les a trouvés dignes de lui (Sg3, 3-5).

  1. Et au cœur de l’expérience des épreuves, le Christ dans l’évangile que nous venons d’entendre nous lance un message d’encouragement : « ne craignez pas ceux qui tuent le corps mais ne peuvent tuer l’âme. Craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans l’enfer » (Matthieu 10, 28). Voilà un critère moral dans le combat pour le bien suprême. Car la crainte des humains peut conduire à un manque de cohérence de vie et à des compromissions  déshonorables. Il convient donc de saluer l’idéal qu’incarnait l’illustre disparu qui a consacré toute sa vie au combat pour un Congo plus beau qu’avant. C’est pourquoi, le meilleur hommage que l’on puisse lui rendre est de  nous mettre ensemble, de nous donner la main pour réaliser cet idéal de cohésion nationale.

  2. Le souvenir d’Etienne Tshisekedi ne doit pas nous tirer en arrière. Il doit plutôt provoquer en nous un sursaut national pour un Congo réconcilié.

  3. Par ailleurs, la ténacité de Monsieur Etienne Tshisekedi dans l’accomplissement de son devoir d’homme politique doit devenir un exemple à imiter pour l’ensemble de notre classe politique. Car, à l’instar de Saint Paul, il a combattu le bon combat. Il a achevé sa course. Il attend la couronne de gloire promise par le Seigneur à tous les justes (cf 2Tm 4, 7-8).    

  4. Pour ce faire, bannissons avec véhémence ce qui nous divise ; engageons-nous avec détermination à construire, à cultiver et à transmettre aux générations futures ce qui nous unit et nous élève en tant peuple fort et grand. Voilà pourquoi, l’accord de Saint Sylvestre, fruit de convergence politique de toutes les tendances, peut être considérer à juste titre comme le testament que Monsieur Etienne Tshisekedi nous laisse, en tant cadre politique dans lequel il voudrait voir le pays évoluer et prendre son nouvel envol.

  5. En célébrant ces funérailles, nous formulons dans la prière le souhait de voir se concrétiser, l’idéal social pour lequel il s’est battu toute sa vie durant.

 

Excellence Monsieur le Président de la République,

 

  1. De la même manière que Moïse aperçut la terre promise sans y entrer, mais il passa le relais à Josué (cf. Dt 31, 23), il vous revient, par héritage social et politique que vous avez reçu, de vous engager totalement et sans réserve pour l’intérêt suprême du peuple congolais et d’y fédérer toutes les forces vives de la nation.

  2. En ce jour particulier, ma pensée va droit à l’épouse de l’illustre disparu, Madame Marthe. Tout en reconnaissant la grandeur de votre peine, je salue votre apport discret mais considérable dans la vie et l’histoire de Monsieur Etienne Tshisekedi. Telle doit être la mission des épouses de tout grand personnage. 

  3. Puisse le Seigneur, par l’intercession de la Vierge Marie, accueillir dans la félicité éternelle Monsieur Etienne Tshisekedi et consoler toutes les personnes éprouvées par son décès.

 

+ Fridolin AMBONGO Besungu, ofm cap

 

Archevêque Métropolitain de Kinshasa

  

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

COMMUNIQUE OFFICIEL

December 1, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents