google.com, pub-4611656155510097 , DIRECT, f08c47fec0942fa0 Lancement officiel des activités du 3ème Congrès Eucharistique National.

Lancement officiel des activités du 3ème Congrès Eucharistique National.

June 24, 2019

 

Les évêques membres de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO) ont procédé le dimanche 23 juin 2019 au lancement officiel des activités préparatoires du 3ème Congrès Eucharistique National qui aura lieu à Lubumbashi (Sud-Est) du 07 au 14 juin 2020. C’était au cours d’une célébration eucharistique concélébrée par tous les évêques de l’Eglise-Famille de Dieu en RD Congo en la paroisse Saint Sacrement à Kinshasa.

Sous le thème de : « Eucharistie et Famille », ce grand événement ecclésial de haute portée spirituelle sera pour l’Eglise-Famille en RD Congo, un temps fort de prière et de renouveau spirituel mais aussi une manifestation publique, solennelle et communautaire à laquelle sont invités toutes les filles et tous les fils de l’Eglise catholique ainsi que les hommes et les femmes de bonne volonté.

Ce Congrès est le troisième pour l’Eglise de la RDC après celui de, Kisantu en 1933 et celui de Kinshasa en 1980. Il se penchera sur la famille étant donné que la réflexion sur la famille fait partie des préoccupations actuelles de l’Eglise tant au niveau universel qu’à celui de l’Eglise locale en RD Congo.

Ci-dessous,  le message intégral  des évêques membres de la CENCO sur le lancement officiel des activités préparatoires de la célébration de ce troisième Congrès Eucharistique National

 

 

EUCHARISTIE, SOURCE DE VIE ET DE COMMUNION

APPEL A LA CÉLÉBRATION DU TROISIÈME CONGRES EUCHARISTIQUE NATIONAL

« Je suis le pain de vie…le pain que je vous donnerai, c’est ma chair pour la vie du monde » (Jn 6, 51)

Chers prêtres, religieux et religieuses, fidèles catholiques, hommes et femmes de bonne volonté, chers frères et sœurs,

  1. L’Eucharistie est un sacrement, signe d’unité et d’amour. Elle est une réalité vitale qui nous vivifie quand nous communions au corps et au sang du Christ. Elle réunit comme membres d’un seul corps ceux qui partagent le même repas au Seigneur. « A travers le Christ-Eucharistie, ceux qui participent à la table du Seigneur, deviennent consanguins, et donc authentiquement frères et sœurs, grâce à la parole, au corps et au sang de Jésus Christ lui-même. Ce lien de fraternité est plus fort que celui de nos familles humaines, celui de nos tribus… » (Africae Munus, n°152). L’Eucharistie engendre et renforce la communion entre ceux qui composent l’Eglise. Elle est « source et sommet de toute la vie chrétienne » (Sacrosanctum Concilium, 47).

  2. Partageant ces vérités fondamentales de notre foi et mus par notre sollicitude pastorale, nous, Cardinal, Archevêques, Evêques et Administrateur diocésain, membres de la Conférence Episcopale Nationale du Congo, après avoir célébré le Congrès sur la famille, avons décidé d’organiser un Congrès Eucharistique National, le troisième pour notre pays, après celui de Kisantu en 1933 et celui de Kinshasa en 1980. Ce grand événement ecclésial de haute portée spirituelle sera célébré à Lubambashi, du 07 au 14 juin 2020.

Thème et but du Congrès

3. « Eucharistie et Famille », tel est le thème retenu pour la méditation et la célébration de ce Congrès. La réflexion sur la famille fait partie des préoccupations actuelles de l’Eglise tant au niveau universel qu’à celui de l’Eglise locale en RD Congo. La catéchèse, les conférences et les activités qui nous seront proposées nous aideront à raviver notre foi et nous feront mieux comprendre les richesses infinies du mystère eucharistique, et ce, en rapport avec l’institution « Famille ». De nos jours, la famille, menacée par de nouvelles idéologies, devrait puiser dans l’Eucharistie la force pour y faire face.

 

4. Le but du Congrès eucharistique est de faire de plus en plus connaître, aimer et servir Notre Seigneur Jésus-Christ présent dans le Très Saint-Sacrement de l’autel par des célébrations liturgiques, notamment les sacrements, l’adoration, les processions et les hommages solennels rendus au Roi des rois.

 

5. Le prochain Congrès Eucharistique National sera pour l’Eglise-Famille de Dieu en RD Congo un temps fort de prière et de renouveau spirituel ; une manifestation publique, solennelle et communautaire à laquelle sont invités à participer toutes les filles et tous les fils de l’Eglise catholique ainsi que les hommes et les femmes de bonne volonté. Devant ce grand mystère de la foi, le Congrès se veut un appel et un engagement à la conversion du cœur. Il est aussi un renouveau intérieur permanent, moyennant une constante confrontation avec les exigences de l’Evangile en général et la réflexion autour d’u thème en particulier.

Préparons le Congrès

 

6. A la date du 18 juillet 2018 nous vous avions adressé une lettre pastorale dans laquelle nous annoncions cet événement d’une importance capitale pour notre pays. En cette solennité du Très Saint-Sacrement, nous lançons officiellement les activités préparatoires à ce grand rendez-vous de l’Eglise-Famille de Dieu en RD Congo et convions, dès à présent, tous les fidèles à porter ce magnifique projet ecclésial. Ce message se veut une invitation à ouvrir nos cœurs pour accueillir tout au long de cette année l’abondance des grâces divines au moyen d’une authentique spiritualité eucharistique.

 

7. Tous, Evêques et prêtres, consacrés et laïcs, jeunes et enfants, CEVB et Mouvements d’action catholique, nous devons, le plus largement possible, nous préparer à ce Congères et nous y engager. C’est une grâce spéciale que le Seigneur accorde à tous les chrétiens qui l’aiment et le suivent.

Tous envoyés en mission

 

8. Source de vie et de communion, l’Eucharistie est aussi source de mission. C’est dans ce sens qu’à la fin de chaque messe la formule latine « Ite missa est » nous fait comprendre que nous sommes envoyés en mission. Le temps de préparation et de célébration proprement dite du Congrès Eucharistique sera également un temps de la mission. L’Eglise de la RD Congo veut, par ce Congrès, répondre à l’appel du Saint-Père : « Baptisés et envoyés : l’Eglise est en Mission dans le monde » Lettre du Pape François à l’occasion du centenaire de la promulgation de la lettre apostolique MAXIMUM ILLUD sur l’activité des missionnaires dans le monde du 22 octobre 2017). C’est le thème choisi pour célébrer en octobre prochain le mois missionnaire extraordinaire.

Cette expérience spirituelle ravive la foi des fidèles. La foi est, par nature, communicative. Elle fait du chrétien un témoin de Jésus, de son mystère pascal et de l’Amour qu’il a ainsi révélé.

 

9. Ce devoir du témoignage, face à un monde hostile aux valeurs évangéliques, constitue la mission du chrétien dans le monde. L’Eglise locale constitue le lieu où nous pouvons nourrir et fortifier notre foi, témoigner du Christ et finalement accomplir notre mission commune, celle nous confiée par Jésus Christ : « Allez donc, dans toutes les nations faites des disciples…Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps » (Mt 28, 19-20).

Organisation pratique et appel à la générosité

 

10. En vue de la célébration de ce Congrès, nous recommandons :

-la pratique mensuelle de « 24 heures pour le Seigneur » : c’est un temps d’écoute de la Parole de Dieu, de prière, d’adoration du Seigneur devant le Très Saint Sacrement et de démarche de réconciliation dans une communion ecclésiale.

– l’adoration eucharistique au niveau national à laquelle participeront tous les diocèses.

 

11. Pour la semaine proprement dite du Congrès, il est prévu : la grande messe à l’ouverture et à la clôture du Congrès, la célébration des sacrements, notamment : les premières communions et les confessions. Il y aura aussi la procession eucharistique, la catéchèse, le colloque théologique, les témoignages, les activités culturelles, les temps de partage et de prières.

Nous encouragerons tous nos fidèles qui le peuvent, de se rendre à Lubambashi pour célébrer  ce grand événement.

Quant à ceux qui ne pourront pas s’y rendre, ils participeront au même moment aux célébrations qui seront organisées dans leurs diocèses respectifs en lien à celles de Lubambashi.

 

12. Pour la réussite de ce Congrès Eucharistique National, outre les quêtes du 23 juin et du 24 novembre en la fête du Christ Roi de l’Univers, nous faisons appel à votre élan de générosité. Prenez en charge, matériellement et financièrement, l’organisation de ce rassemblement ecclésial. Chaque fidèle, en groupe ou individuellement, est appelé à contribuer par ses dons à cette fête chrétienne.

 

Conclusion

 

  1. Levons-nous et laissons-nous guider par l’Esprit Saint sans lequel nul ne peut dire que Jésus est Seigneur (cf. 1Co 12, 3). Qu’il agisse efficacement au plus profond de nos cœurs et nous fasse découvrir la présence du Christ dans nos vies.

  2. Par l’intercession de la Très Sainte Vierge Marie, Modèle de contemplation du Christ, et de nos Bienheureux Marie Clémentine Anuarite et Isidore Bakanja qui ont aimé le Christ jusqu’à l’offrande suprême de leur vie, que Dieu nous donne de nous lancer dans la préparation de ce Congrès Eucharistique National avec foi et joie pour sa plus grande gloire et le salut du monde.

Dans la joie de nous retrouver à Lubumbashi, nous vous assurons de notre bénédiction apostolique.

Donné à Kinshasa, le 23 juin 2019, en la solennité du Corpus Domini.

+Marcel Utembi TAPA

Archevêque de Kisangani

 Président de la CENCO

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche